Logo Elsa Dreisig

Grossesse et pertes blanches : ce qu’il faut savoir !

Comment sont les pertes blanches en début de grossesse ?

Les pertes blanches sont des constats courants chez les femmes. Elles peuvent avoir plusieurs explications et ne sont pas toujours des signes de maladies quelconque. Dans bien des cas, les pertes blanches abondantes sont signes de grossesse. Les pertes blanches pendant la grossesse ont presque le même aspect que celles hors grossesse. Comment se manifestent-elles ?

Les pertes blanches : de quoi s’agit-il ?

La perte blanche est un mélange de fluide et de cellules qui découle du vagin. Elle se présente sous forme de liquide de couleur blanc généralement. Le liquide est clair et aqueux et peut sentir à l’inverse de la glaire dans la gorge.

L’apparition de la perte blanche n’est pas forcément source d’infection. En effet, les pertes blanches s’observent dans plusieurs cas. Elles peuvent apparaître durant les règles, après un rapport sexuel, pendant la grossesse et dans bien d’autres cas.

Les pertes blanches en début de la grossesse

Au cours de la grossesse, les pertes blanches sont plus abondantes. Pour comprendre cela, il est d’abord impératif de savoir comment se manifestent les pertes blanches au cours d’une grossesse.

Comment se manifestent les pertes blanches au début de la grossesse ?

Encore appelées leucorrhées, les pertes blanches en début de grossesse ne sont pas si différentes des autres cas. Seulement qu’elles sont plus abondantes que d’habitude. Elles se présentent sous forme blanche ou jaune clair. Elles peuvent être laiteuses ou transparentes. Le fait d’être plus abondant que d’habitude donne aux femmes une sensation d’être tout le temps mouillées. Cela peut intervenir avant que la femme ne se rende compte qu’elle est enceinte. Autrement, les pertes blanches sont observables dès la troisième semaine de grossesse.

Quel est l’explication derrière cette augmentation de la perte blanche en début de grossesse ?

Les pertes blanches sont plus abondantes en début de grossesse en raison de trois principales causes. Il s’agit de :

  • La croissance du taux d’œstrogènes dans le sang ;
  • L’élévation de la circulation du sang autour du vagin, de l’utérus et de la vulve ;
  • L’augmentation du taux de progestérone dans le sang.

En effet, lorsqu’une femme est enceinte, plusieurs hormones et plusieurs sécrétions se réalisent dans son organisme. Ces sécrétions et ces hormones sont produites au-delà du taux normal en raison de son nouvel état de santé. Ainsi, on observe une croissance des taux d’œstrogènes et de progestérones dans le sang. La circulation sanguine autour des organes qui interviennent dans la reproduction est également élevée.

La croissance du taux d’œstrogène s’explique par une prorogation des cellules vaginales de façon accélérée. D’ailleurs ces cellules mortes constituent une grande partie des pertes blanches.

Quant à l’élévation du taux de progestérone, elle améliore l’élaboration du mucus par le col de l’utérus. Ce mucus constitue un élément présent dans les pertes blanches chez une femme en début de grossesse. En ce qui concerne l’augmentation de la circulation sanguine, elle favorise la nidation. Autrement dit, elle facilite l’installation du placenta et du fœtus. Elle encombre aussi la paroi du vagin et participe à la perte blanche d’une certaine manière.

À quel moment consulter un médecin pour les pertes blanches ?

La femme doit consulter son médecin lorsqu’elle constate une perte vaginale inhabituelle. Il peut arriver que l’écoulement ait une odeur nauséabonde et que la perte vaginale apparaisse sous une forme mousseuse, jaunâtre ou verdâtre. Elle peut aussi se présenter sous forme grumeleuse. Ces signes doivent immédiatement alerter la femme pour qu’elle consulte un médecin.

Les fortes démangeaisons et les douleurs ressenties en urinant sont également des indices. Les démangeaisons peuvent être calmées avec de l’aloe véra, car il a des propriétés cicatrisantes. Une couleur brunâtre des pertes vaginales est aussi un signal d’alerte. En gros, tout constat qui sort des pertes vaginales ordinaires peut faire l’objet d’une consultation par un médecin.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Santé Elsa Dreisig

Elsa Dreisig

32 ans et diplômé d’un master en stylisme et modélisme, je partage avec vous aussi bien ma passion pour la mode que mes profonds désir de vous accompagner dans l’univers de la beauté, du bien-être et de la santé.

Archive Elsa Dreisig

Newsletter

Inscrivez votre e-mail pour ne rien rater des meilleurs plans, informations et nouvelles ressources périodiquement disponibles sur mon blog.